Sortilèges et enchantement

Sortilèges et enchantement

Plante des femmes : sabine

Juniverus Sabina

Connue des romains l'herbe de la Sabine, doit son nom à cette région des Apennins où la plante était abondante. Elle est couramment cultivée au Moyen-âge dans les cloîtres. Si la plante est emménagogue à faible dose, elle devient rapidement toxique et son usage doit être proscrit.

On s'en sert aussi en usage externe, contra la galle, la teigne... les auteurs du Moyen-âge la vantèrent également contre la coqueluche, l'asthme, la jaunisse, les obstruction du foie et de la rate, les accès de folie furieuse, la sciatique, les empoisonnements par le vert de gris (issu de la corrosion du cuivre), les maux d'oreille et les vers. Bref, à cette époque, c'était encore une des panacées ...

 



05/10/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 7 autres membres