Sortilèges et enchantement

Sortilèges et enchantement

Les korrigans et les chevaux

 

L'attrait qu'exerce les chevaux sur les Korrigans a été maintes fois observé.
Le Maestre Yan est un grand palefrenier : il panse, il étrille et vide les écuries. On dit que quand les bêtes hennissent au milieu de la nuit "c'est le lutin qui les nourrit "!!
Les valets de ferme constatent le matin les nombreuses traces de leur passage : les crinières et la queue des chevaux sont joliment tressées et des gouttes de cire, coulées des bougies marquent l'encolure du cheval dont il s'est occupé.
Mais d'autres fois, il se montre plus facétieux : le Boudic par exemple vole les crins et coupe ceux de la queue.. ou encore, assis sur l'encolure, il galope et épuise les meilleures montures.
Il est arrivé aussi que les Teuz ne se soient pas résolus à quitter  les fermes abandonnées par leur exploitants et il existe dans des masures en ruine, envahies de lierre ou de ronces, des petits coins d'écurie, bien balayés qui attendent des nouveaux arrivants



26/02/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 7 autres membres