Sortilèges et enchantement

Sortilèges et enchantement

Les dryades

Selon certains dires, les Dryades seraient les filles d'Artémis, la déesse de la Chasse, des Animaux, de la Fécondité et de la Nature (ainsi que des Moissons et Protectrice des Jeunes Femmes) ou de Dionysos, Dieu du Vin, de la Vigne et de la Végétation ou encore de Zeus (selon Homère dans l'Iliade).
Les Dryades et les Hamadryades étaient, à l'origine, les nymphes des chênes (drys) puis de tous les arbres Elles vivront très longtemps, sans être immortelles..

 

Les Dryades sont décrites comme des nymphes protectrices des forêts, voire comme des divinités mineures liées aux arbres en général, et plus particulièrement aux chênes. Elles sont souvent présentées comme des créatures timides, qui n'aiment pas trop se dévoiler au regard d'autrui sauf celui de la déesse Arétémis, pour laquelle elles éprouvent sympathie et respect. On les voit comme de très belles jeunes femmes qui incarnent la force végétale des forêts dans lesquelles elles errent en toute liberté. Elles sont fortes, robustes mais également fraîches et légères, et on les peint souvent dansant autour des arbres qu'elles protègent.  
    
La plus célèbres Dryade est Eurydice, femme d'Orphée, premier poète qui pour faire revenir Eurydice dans le monde des vivants (elle mourut d'une morsure de serpent) ira dans les Enfers et réussira à convaincre Hadès de ramener sa bien aimée à la surface. Le Dieu des Morts accepta à une condition, qu'Orphée ne regarde pas Eurydice tant qu'ils n'étaient pas revenus à la surface, malheureusement, quand Orphée mit pied sur le monde des vivants, il se retourna pour contempler Eurydice qui était toujours dans les Enfers, il rompit ainsi la promesse fait à Hadès, la Nymphe disparut dans les Enfers pour toujours. 

 


 

 

 



24/02/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 7 autres membres