Sortilèges et enchantement

Sortilèges et enchantement

La reine Mab

La reine Mab s'appelle en réalité Medb, qui en irlandais médiéval signifie  "ivresse" (prononcez "Mêve !). Elle est la reine du Connaught qui est une des quatres provinces périphériques de l'Irlande (qui en compte 5 en comptant la province centrale, Mide).
Son époux est le célèbre roi Ailill mais elle couche avec qui elle désire ! quand elle choisit un homme, cela signifie qu'il est digne d'être roi.
Shakespeare en a fait la minuscule reine "pas plus grande qu'une pierre d'agate au chaton d'une bague" mais il existe aussi la haute et fière Dame des Raths évoquée par William Butler Keats.
La reine Mab de Roméo et Juliette, condense en elle tout le gracieux cortège des fées ailées chères à l'imagerie anglaise, volant parmi les papillons de fleurs en fleurs.
Elle est la "folle et scintillante petite souveraine de féérie, qui danse dans l'herbe sans en ployer les tiges"...
Yeats rapporte de son côté une vision de la reine Maeve "la plus belle que vous ayez jamais vue, elle avait une épée au côté et brandissait des poignards. Elle était vêtue de blanc et avait les bras et les pieds nus. Elle avait l'air très forte, farouche, mais pas méchante. Elle était très mince, large d'épaules et avait l'air d'avoir moins de 30 ans"...
Mab est représentée vêtue de quelques pétales de rose, d'ailes de papillons ou de libellules, une couronne de fleurs sur la tête. Pour la fée Mab, c'est une robe blanche fermée par une belle ceinture ; ses pieds sont chaussés de sortes de cothurnes. Elle porte sur la tête une sorte de casque.
Mab tient sa cour en Faërie : elle y demeure avec tout son entourage, mais elle hante aussi les régions d'Irlande naturellement.
De quoi se nourrit-elle ? de poudre de safran !
Mab est une fée au caractère enjoué, espiègle et volatile, et Medb a la gravité des fées d'Irlande.
Quelles sont ses activités ? Mab, dit Shakespeare, est montée dans une noisette vite, taillée par le menuisier écureuil, carrossier immémorial des fées, c'est dans cet apparat qu'elle galope de nuit en nuit à travers les cerveaux de ses amants qui rêvent alors.. d'amour ! Espiègle, elle multiplie les farces et les tracasseries.



05/08/2015
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 6 autres membres