Sortilèges et enchantement

Sortilèges et enchantement

Dans la mythologie Nordique : les Walkyries

Le terme Valkyries (ou Walkyries), qui signifie « celles qui choisissent les morts au combat », illustre bien la fonction de ces femmes dans la mythologie nordique. Servantes et messagères de leur père, le dieu Odin, ce sont elles qui décidaient du dénouement des batailles. Elles décidaient même quels hommes seraient appelés à mourir. C'est justement pourquoi il était de coutume que les guerriers ne lèvent pas les yeux vers le ciel, de peur de les attirer. 
Elles avaient aussi une autre fonction, celle de choisir les hommes les plus valeureux au combat pour les mener au Walhalla et, ainsi, en faire des Einherjar, les soldats d'Odin. Le héros qui avait pour destin de mourir et qui devait être choisi par les Valkyries avait une vision avant de périr ; il apercevait de magnifiques femmes blondes et armées montées sur leurs chevaux tendant les mains en signe d'appel.
Lorsqu'elles n'étaient pas sur un champ de bataille, ces jolies vierges servaient le festin et la boisson aux guerriers du Walhalla. Elles devaient aussi desservir après le repas et s'assurer que les cornes de bière des Einherjar ne soient jamais vides.
Superbes, cuirassées, casquées, les Walkyries portent un bouclier et une lance dont l'extrémité brille comme une flamme. Elles participent à tous les combats et accordent la victoire à l'armée dont le chef les a séduites par ses prouesses. Les crinières de leurs coursiers célestes laissent tomber la rosée dans les vallées et la grêle sur les forêts.
On a héla, trop ri aux clichés des livrets des opéras Wagnériens, faisant étalage de débordements "mammairiens" grotesquement corsetés de clinquants ustensiles guerriers. NON, les Walkyries n'avaient rien à voir avec ces matrones cuirassées : elles étaient éternellement jeunes et belles, aussi naturellement gracieuses que le cygne, dont elles empruntent parfois l'apparence. Elles ne révèlent leur colossale nature qu'aux combats, sinon, elles sont vêtues de tunique légères et courtes maintenues par une ceinture d'or épousant la forme de la taille.



05/08/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 6 autres membres