Sortilèges et enchantement

Sortilèges et enchantement

Dame HOLLE

Qui est cette "dame Holle" ou Frau Holle ?? c'est elle qui conduit la course des Ases, esprits du Cosmos qui, chaque année, pendant les douze nuits entre Noël et la fête des Rois, se groupent et voyagent à travers la Hesse, la Thuringe, la Westphalie. Derrière la fée,  viennent les Ases : alors des bruits terribles se font entendre, comme dans un chasse infernale. C'est dans tout ce tumulte que la bonne dame Holle, montée sur son char, domine de sa belle figure la procession spectrale !!
Holle est le terme qu'emploient les Germains pour désigner l'enfer - Hel en scandinave.
Dame Holle, ou Hel, est la déesse des damnés. Elle est la fille du beau mais cruel grand Ase, LOKI, dont le nom a été forgé par la flamme de son père Farbauti "celui qui en frappant fait naître le fer" et par sa mère Laufey "qui fournit la matière avec laquelle on allume le feu".
Durant la journée Dame Holle remonte à la surface terrestre sous la physionomie d'une Dame Blanche, d'une Déesse sylvestre et Diane chasseresse pour se baigner et se peigner dans les rayons du soleil des légendes. Sous le nom d'Ostera, on la trouve en train de filer et tisser à l'ombre des chênes, cuisiner, lessiver près de grottes de montagne, étendre sa protection sur les berceaux des nouveau-nés, cueillir du muguet au temps de mai.

Grimm la déniche en Fée-Croquemitaine aux cheveux gris vivant dans une campagne de nuages de l'autre côté d'un puits. Elle y recueille et récompense d'une jolie dot une fillette qui va l'aider à faire le ménage de sa maison, mais par contre punit et couvre de poix une petite paresseuse venue lui extorquer son or.
Elle est Marie au Blé dans les Contes d'un buveur de bière et l'auteur, Charles Deulin, la situe quelque part au-dessus des Flandres dans une portion détachée d'Elfland. Elle y fait passer l'épreuve similaire du nettoyage de sa chaumière aux enfants en quête initiatique. Lorsqu'on secoue soigneusement ses couettes et oreillers plumeux et qu'on balaie dessous le mobilier Henri II, minous et duvet s'envolent par les fenêtres et c'est la neige de Marie au Blé qui couvre la terre d'un bienheureux Noël.
Donc, on va secouer nos couettes et nos oreillers vigoureusement !!

En Allemagne, quand il neige, on dit que
c'est Madame Holle qui secoue ses plumes...


Cette Frau Holle  n'est pas toujours représentée par la vieille dame qui secoue ses oreillers de plumes - quelquefois elle est une dame magnifique qui mène sa course de déesse. Le profil est droit, cristallin, le regard comme un velours sombre, faufilé de traversées de nuit. La peau est baignée de feux lunaires, une chevelure de comète. A ce moment, elle est trop belle pour n'être aimée que par un dieu. Mais le jour, la chair de la chasseresse se fond sous l'astre solaire, ses gestes deviennent ceux d'une fée - mais à mesure qu'elle se ternit, sa garde-robe se haillonne et la beauté s'effondre, se ride et elle devient grand-mère. Sa silhouette se casse en deux et sa voix s'enroue.
Frau Holle hante les territoires du Nord  et les cieux allemands. On dit, dans les contes de fées germaniques,qu'elle a demeure dans une collineuse campagne de nuages. Une propette et paisible chaumine entourée d'un jardin soigneusement entretenu. Un seau sur la margelle du puits attend  d'être rempli. Une lessive attend qu'on la blanchisse, des édredons et des couettes de plumes attendent aux fenêtres d'être secoués !!

 

 



05/08/2015
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 6 autres membres