Sortilèges et enchantement

Sortilèges et enchantement

pratiques relatives aux arbres

Je voudrais parler des croyances relatives aux arbres en Bretagne :
Certaines pratiques ne rélèvent pas du tout de la pharmacopée (comme le ramassage de certaines plantes) mais plutôt de croyances mystico-magiques, tels ces arbres que l'on écorce.
A Landeleau, dans le Finistère, à l'occasion de la Troménie, le chêne de St Télo (un saint intello ??) plusieurs fois centenaire au demeurant (le chêne pas St Télo) est l'objet d'une pratique étonnante. Les pélerins prélèvent des morceaux d'écorce et les gardent précieusement comme talisman. Ils sont sensés protéger des incendies.
C'est un autre type d'incendie que l'écorce prélevée sur le chêne de la Chapelle Janson près de Fougères tend à cmbattre,puisque son écorce est sensée guérir les fièvres.
Il existe d'autres rituels d'écorçage mais on ne sait d'où il provient et reste mystérieux.

 

Ces contacts quasi charnels avec les arbres peuvent prendre une autre forme. Certains vieux arbres (chênes, châtaigniers, ifs...) ont leur tronc fendu, voire complètement éventré. Une vieille coutume consiste à faire passer un enfant fiévreux ou présentant une hernie à travers la fente de l'arbre pour le guérir. Dans certains cas, il faut le faire passer à trois ou à sept reprises - le rite a maintes fois été signalé comme par exemple aussi de faire passer un enfant fiévreux entre trois arbres très rapprochés. La méthode est aussi utilisée pour les hommes et le bétail (ah ah) ce qui les protège des accidents et les guérit des douleurs des membres et du dos.



05/03/2008
3 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 7 autres membres