Sortilèges et enchantement

Sortilèges et enchantement

Les elfes sylvains

Ces  elfes des bois descendent des mêmes ancêtres que les autres elfes, mais ils sont les plus primitifs. Leurs vies sont axées uniquement sur la survie dans les bois. C'est cette existence qui les rend les plus heureux. L'art sophistiqué ou la musique délicate, les laissent indifférents, ils préfèrent mener une vie simple.
Leur musique préférée est celle du vent dans les arbres, du hurlement des loups, des chants des oiseaux. Leur art s'inspire du changement des saisons. Les elfes des bois, de par leur nature plus sauvage semblent plus enclins à la violence que leurs cousins civilisés. Leurs muscles sont plus développés, leurs corps plus charnus ; La teinte de leur chevelure varie du blond chaud au cuivré flamboyant et contraste avec leur peau légèrement bronzée. Leurs yeux sont souvent bruns, parfois vert vif. Leurs vêtements leur permettent de se fondre facilement dans leur environnement. Un costume d'elfe des bois est brun et  vert au printemps, couleur de feuilles mortes en automne et blanc en hiver.
Lorsque arrive l'été, les clans se rassemblent au centre de la forêt. Les elfes sylvains affirment qu'à cette période, les dieux descendent sur terre pour participer aux fêtes bacchanales. Le vin de chêne coule à flots, des feux de joie crépitent, des chants et des danses s'exécutent autour au son des tambours. C'est une célébration très primitive, presque sauvage mais qu'ils trouvent exaltante ; elle en appelle à tous les sens, à tous leurs instincts et les ramène aux racines de la nature.
Ils sont très émotifs, vivent en accord avec leur coeur et non avec leur esprit comme le font les elfes gris. Toute logique leur est quasiment étrangère, car elle ne saurait les sauver de la chute d'un arbre ou de la charge d'un sanglier. L'intuition et la force sont les seules choses vraiment importantes dans les bois. Les elfes sylvains sont très indépendants et ne traitent pas à la légère ceux qui s'introduisent dans leurs forêts. Quiconque, même un autre elfe, s'aventure à proximité d'un camp d'elfes des bois, bénéficiera d'une escorte invisible, jusqu'à ce qu'il s'éloigne de nouveau. Tant que leur camp n'est pas directement menacé, les elfes des bois laisseront l'intrus en paix. Mais si quelqu'un s'approche de trop près d'un campement et fait preuve d'intentions hostiles, ils n'éprouveront aucun scrupule à s'en débarrasser sur le champ.
Les elfes des bois s'associent quelquefois avec les animaux sauvages : des grands hiboux ou des lynx montent la garde près des camps.
Leur repli sur soi à fini par corrompre la belle langue qu'ils connaissaient, l'elfique. Les elfes sylvains ne sont pas aussi joyeux que les hauts- elfes, ni aussi aventureux que les elfes aquatiques, car ils chérissent par-dessus tout la solitude, ce qui peut les mener à la violence... ce sont probablement les moins amicaux des elfes de la surface.




26/02/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 7 autres membres