Sortilèges et enchantement

Sortilèges et enchantement

le pont du diable de l'Aber Wrac'h

Un amas de gros blocs de granit disloqués entre deux rives, vous voici arrivés au fameux pont à charriots d'Ach, en breton "Pont kar Ac'h", contracté en Pont Krac'h au fil du temps. Au centre du pont, des trouées permettent le passage de l'eau à marée montante et descendante.

Les archéologues sont divisés sur son origine. Certains le considèrent comme une construction gallo-romaine, d'autres affirment qu'il date seulement du moyen-âge (Xème siècle environ).

Mais il y a surtout une légende qui s'y attache d'où son nom de Pont du Diable :
Le meunier des lieux, désolé de devoir faire un long détour pour livrer sur l'autre rive de l'Aber Wrac'h, conclut un pacte avec le diable. Ce dernier lui proposa de construire un pont en échange de la première âme qui le franchirait. Tout surpris le lendemain matin de trouver le pont construit, il chargea sur son épaule un sac de farine et y enferma aussi son chat.
Au milieu du pont, le meunier simulant la fatigue, s'arrêta, ouvrit son sac : le chat s'échappa et fila droit vers le diable, berné. Dès lors, on raconte que des paysans quelque peu ivres rentrant la nuit de la foire tombaient du pont et se noyaient, vengeance du diable.

De l'âge de fer au Moyen-Age, ce pont n'est aujourd'hui qu'un tas de pierres en apparence, alors qu'il demeure de nombreuses traces de maçonnerie : arches, parement taillé, chaussée. Placé entre Lannilis et Plouguerneau, des charrettes l'ont arpenté jusqu'au milieu du siècle dernier, et de nombreuses corvées étaient réalisées par les usagers pour entretenir ce passage.

Une campagne de restauration doit permettre de remettre en valeur les particularités de ce pont, à savoir :
- les arches au nombre de 5
- les restes d'un moulin à cuiller, au niveau de la 1ère arche
- des façades en pierre de taille sur toute la longueur du pont

A noter que le pont traverse l'Aber, reposant sur deux massifs granitiques :
- l'un très imposant en forme de losange du côté de Plouguerneau (entre 3ème arche et arche centrale)
- l'autre plus discret, côté Lannilis, à proximité de la terre
Par cette assise rocheuse, nous supposons que le pont repose en totalité sur de la pierre, qui serait notamment visible sous les arches. Il est recouvert deux fois par jour par la marée.



18/08/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 7 autres membres