Sortilèges et enchantement

Sortilèges et enchantement

La rue ( ruta graveolens)

La rue est toxique si prise en excès, aussi une grande prudence dans son utilisation est requise.

Son nom vient du grec :  une plante "rhyté"  qui signifie sauver, prévenir..ou de "reô" (qui coule) faisant référence aux vertus emménagogues de cette plante - quand à "graveolens" cela provient du latin "gravis" qui signifie "fort" et d'"olere " qui veut dire sentir - donc une odeur forte.

La rue est l'une des plantes de jardin les plus anciennes, elle a été importée en Grande-Bretagne par les romains qui la croyaient bénéfique pour la vue. Ses feuilles ont une forte, déplaisante odeur et un goût amer nauséabond. Les parties utilisées de la plante, soit fraîche, soit sèche, sont les sommités des jeunes pousses, cueillies avant la floraison. Elles sont habituellement préparées en infusions ou décoctions.

L'herbe est recommandée en remède contre les palpitations associées à la ménopause ; une feuille ou deux peuvent être mâchées dans ce but. Elle agit également sur l'utérus, c'est une emménagogue (induit ou accroît le flux menstruel) lorsque bue en infusion chaude, et induit des contractions utérines. Elle a également prescrite comme abortif -

Elle a par contre des vertus calmantes, digestives, antiparasitaires. La ruta graveolens  contient de nombreuses substances aromatiques et chimiques qui lui donnent des vertus médicinales. Parmi ses composés, on cite particulièrement : les flavonoïdes, les alcaloïdes, les coumarines, et de l'huile essentielle riche en méthyl-nonyl-cétone. La rue est depuis longtemps reconnue pour son effet renforçant pour les yeux. Michelangelo, par exemple, ainsi que beaucoup d'artistes la consommait religieusement pour cette raison. Elle contient une substance qui lui doit son nom, la rutine proche de la vitamine C2 aux propriétés anti-oxydantes. A petite dose, la rue a également la réputation d'avoir des vertus toniques et stimulantes qui favorisent la digestion.

Homéopathie :
Il faut aussi savoir que pour le grimpeur soumis à de nombreux soucis articulaires ou tendineux et qui consomme souvent des granules d'arnica, la Ruta graveolens est une souche homéopathique aussi utilisée:
- en cas d' entorses, quelle que soit leur gravité
- en cas de douleur après réduction d'une luxation
- en cas de tendinites
- en cas de douleur aux articulations avec ou sans limitation du mouvement
- en cas de douleurs lombaires, ou de douleurs lombo-sacrées
- en cas de douleurs faisant suite à une chute



22/06/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 7 autres membres