Sortilèges et enchantement

Sortilèges et enchantement

La magie des mots

En sorcellerie, l'action, c'est avant tout la parole - et cette parole est pouvoir. Elle peut être considérée comme une parole de guerre, car il s'agit d'en imposer !

 

Inquiétantes et grondantes, voire menaçantes, les formules invocatoires provoquent. Elles sont prononcées sur un ton ferme et péremptoire, elles sont répétées pour concentrer la demande et écarter toute ambiguïté, tout ceci afin que l'Autre, que l'on oblige, entende et donne satisfaction.

 

Les formules  écrites (n'oublions pas que les paroles s'envolent !)  doivent rester secrètes et sont transmises de génération en génération par le truchement des êtres "méritants".

 

Néanmoins, au quotidien, le mot détient un pouvoir certain et si sa puissance agit, c'est aussi bien grâce à son sens et à sa "musique", qu'à celui qui le dit. Ce n'est pas sans raison que les discours politiques subjuguent une foule crédule en lui imposant une crainte révérencielle

 

Le pouvoir du mot

La voix est le premier instrument de musique de l'homme, et, plus encore, celui de son âme. L'homme appréhende le monde avec son expérience sensorielle et lui répond ouvertement par des expirations, inspirations, des sons qui forment ses paroles, sur un rythme régulier, tranquille ou saccadé. Il utilise des mots choisis qui deviennent son langage.

 

La voix est le support du mot. Le sens d'un mot, ou d'un nom, atteint une permanence, une vérité, une direction, tout comme son appréciation immédiate, visuelle ou auditive. Il façonne une musique, un souffle, une vie

 

D'une manière générale, tout ce qui a été dit reste dit, que ce soit positif ou négatif ; tout ce qui a été dit a été entendu, enregistré ! Du reste, dans les relations entre humains, chaque mot prononcé reste gravé et laisse une trace inaltérable dans la mémoire inconsciente. Même si les paroles s'envolent, le mot possède, pendant et après sa formulation, un impact capital.

 

Chaque mot, chaque nom, possède une sonorité spécifique, une coloration particulière, une vibration certaine, en général compatible avec la dynamique ou l'engagement qu'on veut lui faire porter. Cependant, toute formule magique ou sacrée, composée souvent de quelques mots incompréhensibles, a le pouvoir de faire apparaître une divinité ou, dans son ultime finalité, de mettre l'opérant en transe. Si les mots convoquent, le mage  alors en état de pratiquer,  visualise. La formule s'avère donc être aussi un tremplin au grand oeuvre.

 

Le pouvoir de la répétition

À l'instar de la méthode Coué, phénomène de répétition qui agit comme une force de persuasion, la formule, la prière ou le mantra répété accroissent leurs bénéfices.

 

Le pouvoir du silence

Le silence appelle au recueillement, à la méditation. Il est aussi un océan d'énergie, d'atomes parmi les atomes, qui sont tous communicants. En magie, les mots, porteurs d'une énergie brutale, doivent s'éteindre dans un silence profond. Ainsi, le pouvoir de l'incantation effacée, toujours résonnante, présente et vivace, agit librement.

 



01/05/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 7 autres membres