Sortilèges et enchantement

Sortilèges et enchantement

Champignons hallucinogènes

Les champignons hallucinogènes ou champignons magiques comme on les nomme aussi sont des champignons possédant plusieurs molécules hallucinogènes. Il existe plusieurs espèces et plusieurs types.

On retrouve des traces très anciennes de leur usage dans diverses cultures. Ils font encore l'objet d'utilisation chamanique, en Amérique latine notamment, ils sont alors qualifiés de "champignons sacrés" ou "chair des dieux" et on leur prête des vertus enthéogènes.

On trouve des représentation de ces champignons sur des peintures rupestres du Sahara datant de 7000 av JC ou chez les Mayas 500 av JC. On sait que des champignons hallucinogènes furent distribués aux fêtes du couronnement de Moctezuma en 1502.

Effets : En moyenne, les premiers effets commencent à se faire sentir environ 30 minutes après l'ingestion, mais il peut arriver qu'ils mettent plus d'une heure et demie à survenir. Le palier commence en moyenne 30 minutes après, et dure de 2 à 3 heures. Les derniers effets peuvent se faire sentir jusqu'à 6 ou 7 heures après l'ingestion voire 24 heures. Les usagers d'hallucinogène recherchent des sensations de l'ordre du développement personnel comme une meilleure compréhension d'eux même, un aiguisement des sens, une sensation de liberté et d'harmonie voire des révélations mystiques.


Les effets physiques comprennent :
nausées vomissements, ralentissement du rythme cardiaque, hypotension artérielle, hyperthermie = sudation excessive, dilatation des pupilles (mydriase) tremblements.

Les effets psychiques peuvent comporter :
fou rire, euphorie, chute de la concentration, invalidation des raisonnements logiques, illusion sensorielles, distorsions spatio-temporelles, hallucinations, sensation de mort imminente, réémergence des souvenirs oubliés, sensation d'omniscience, d'ultra-clairvoyance, dépersonnalisation, introspection, peur, angoisse, tristesse, paranoïa.

L'ingestion de ces champignons peut être comparée à celle du LSD- et le but "récréatif " est proche de l'intoxication alimentaire car la dose hallucinogène est proche de la dose pathogène. Le risque de toxicomanie durable liée à la psilocybine est pratiquement nul car elle ne produit pas d'euphorie constante, les sensations agréables se mélangeant avec les sensations négatives. L'expérience est généralement décrite comme étant "étrange" et "amusante".  L'idée que l'on puisse y devenir "accro" paraît saugrenue à quiconque en a fait l'expérience. Lorsque les effets s'estompent - descente - peuvent apparaitre une lassitude et parfois un état dépressif.
Du fait de leur puissant caractère hallucinogène, les champignons à psilocybine peuvent causer des accidents psychiatriques graves et durables, parfois dès la première prise.

amanites : Les accidents mortels enregistrés suite à la consommation de ces champignons délirogènes correspondent à des intoxications par surdosage.

photo : Psylocybes -

.

 

 

 

 



26/03/2008
6 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 7 autres membres