Sortilèges et enchantement

Sortilèges et enchantement

Brocéliande : lieux magiques

Le Val sans Retour est une vallée encaissée très contrastée par ses paysages, creusée profondément dans le schiste rouge, (c'est le minerai de fer qui donne au schiste sa couleur rouge; ce même minerai fausse les boussoles des randonneurs).
L'entrée du Val sans Retour souligne l'emprise féerique sur cette vallée. Il est dit que si l'on passe par le Miroir-aux-Fées, on passe la porte des légendes. Et selon la légende, Morgane le  Fay, demi-sœur du roi Arthur, trahie par son amant décida de retenir prisonniers dans ce val tous les chevaliers infidèles. Seul le chevalier Lancelot, fidèle à la Reine Guenièvre, pu rompre l'enchantement, échapper au sortilège et délivrer les chevaliers.

L'hôtier de Viviane
L'hôtier ou hostier de Viviane :
C'est un petit berceau de pierres sur les hauteurs du Val sans retour. Auprès des pierres sacrées qui entendirent le souffle de Viviane,  on domine le Val, la forêt, les lointains. Figure de proue de Brocéliande, poste de vigie d'où l'on embrasse l'étoilement des directions et des vents. Viviane dort là, sous les pierres, dans le frémissement des vapeurs nocturnes. Elle dort dans sa livrée d'aubépines et de genêts. Et son songe extasié, c'est le monde, le creusement du val dans lequel une efflorescence d'astres  qui rutilent dans la nuit, un tourbillon de passages et de danses. De la crête des pierres, on saisit tout l'essaim des chemins et des lisières, des profondeurs et des frontières. C'est une impression sans pareille de plénitude et d'élévation. Si l'on veut célébrer ces pierres, si l'on veut célébrer Viviane, essence et principe de Brocéliande, il faut monter à l'Hôtié la nuit dans une cohorte de veilleurs avec des torches – la nuit, c'est le temps des pactes et des philtres. Des rumeurs montent de la forêt .. et du monde. Mais on forme un cercle qui entoure la tombe primitive, un nœud de lumières qui se voit à la ronde, un ordre qui porte haut et fort le nom de Brocéliande !

Le miroir aux fées
Cet étang du miroir aux fées ouvre la porte des légendes : les eaux sont peut-être ce qu'il y a de plus magique et de plus mystérieux - eau dans lequel se concentre l'aura, le secret à l'aube ou au crépuscule, nappe lisse et fumante sur laquelle on attend le passage d'une femme qui chante, une ondine qui se baigne.... les eaux sont les rives mobiles de l'évidence, un miroir creusé dans l'arrondi des arbres, une clairière lumineuse...
... et ce rond dans l'eau n'est-il pas le passage que vient de prendre Viviane pour rejoindre sa demeure, le mystérieux et invisible château de cristal  que lui a bâti Merlin ? Quel beau cadeau que ce château invisible, il faut avoir le coeur bien pur et méditer en silence pour le saisir !!

Le tombeau de Merlin
Le Tombeau de Merlin était jusqu'en 1892 une allée couverte qui présentait huit dalles de schiste rouge. Fin 19ième siècle, il est définitivement saccagé par des chercheurs hypothétiques de trésor. Aujourd'hui il ne se compose plus que de deux modestes dalles de schiste rouge, adossées à un vieux houx - triste fin pour un être pareil... mais l'esprit de Merlin est dans chaque arbre, dans chaque buisson, dans chaque bruissement de cette forêt. Il suffit de savoir l'écouter



27/02/2008
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 7 autres membres