Sortilèges et enchantement

Sortilèges et enchantement

Je dors en Bretagne ce soir ( Gilles Servat)

Les pommiers fleuris du printemps
Et la grêle de temps en temps,
Sur les talus la blanche épine
La tige fine qui s’incline.
Les ajoncs de la Roche Bernard
Beauté prise dans un regard.
Par chance et aussi par vouloir
Je dors en Bretagne ce soir.

L’abeille sur le liseron blanc
Et en surface d’océan
L’évanouissement des vagues,
L’ombre d’un chemin qui zigzague.
La graine des genêts craquant
En plein midi au bord des champs.
Par chance et aussi par vouloir,
Je dors en Bretagne ce soir.

Les bruines de l’arrière saison
Voilant des ports sans horizon,
Une sirène qui résonne
Portant mélancolie d’automne.
Le galop fou du vent salé
Sur l’infini des Monts d’Arrée.
Par chance et aussi par vouloir,
Je dors en Bretagne ce soir.

L’onglée du pêcheur étripant
Le poisson sur le pont glissant,
L’alignement mégalithique
Que fait reluire la pluie oblique.
Un peu de neige parfois
Qui blanchit L’ardoise des toits.
Par chance et aussi par vouloir,
Je dors en Bretagne ce soir
Dans la beauté....

 



03/05/2009
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 7 autres membres