Sortilèges et enchantement

Sortilèges et enchantement

Chapitre 4(A) - premières leçons de potions

Chapitre 4 : Premières leçons de potions

 

      Lena avait accepté de suivre certains cours du professeur Chourave pour étudier les soins aux plantes magiques et ceux du professeur Snape, le maître des potions.

Le problème était de savoir sous quelle forme elle serait admise à ces cours : en tant que simple élève et si c'était le cas, de quelle Maison ferait-elle partie ? ou bien resterait-elle en tant que professeur de danses.

-   Je pense que cela va poser un problème pour les élèves de travailler à côté d'un professeur, dit Lena à Minerva McGonagall, il serait donc plus judicieux que j'assiste en tant qu'auditeur libre car, vu mon âge, je peux difficilement passer pour une élève.

-    Exact, mais vous pourriez « représenter » une Maison sans en faire partie à part entière, qu'en pensez-vous ? demanda le professeur McGonagall.

-        Oui, cela me semble excellent, approuva Lena

-    Quelle Maison ? le Choixpeau magique ne vous aidera pas, dit en souriant le professeur McGonagall, donc, c'est à vous de décider.

-      Si vous n'y voyez pas d'objection, Madame, j'aimerais bien représenter votre Maison : Gryffondor.

-     Aucune objection, mon enfant, répondit la directrice de Gryffondor, vous m'en voyez ravie.

 

Lena, le lendemain, devait avoir son premier cours de potions. En arrivant dans le couloir menant aux cachots, elle sentait son estomac noué ; elle allait  peut-être rencontrer l'hostilité des élèves, mais surtout elle avait déjà eu la démonstration des manifestations lunatiques du professeur Snape et elle savait, par ouïe dire, combien il pouvait se montrer odieux avec ses élèves.

Elle se fondit au sein du groupe des élèves de 7e année ; Lena frissonna, c'était un endroit froid et humide, comment pouvait-il rester enfermé dans ce lieu sinistre pensa-t-elle ? pas étonnant qu'il ait si mauvaise mine...

Ses pensées furent interrompues car le professeur Snape se tenait à l'entrée de la salle de cours, les bras croisés, tout de noir vêtu, le regard aussi sombre qu'un morceau de charbon ; il lui paraissait beaucoup plus impressionnant que l'interlocuteur qui avait conversé avec elle, presque aimablement, se remémora-t-elle.

Il s'effaça pour laisser entrer les élèves qui s'étaient tu et semblaient se recroqueviller sous le regard glacial de leur maître de potions.

Lena ne savait pas où s'installer aussi prit-il la parole immédiatement :

-         Vous avez noté la présence de Miss Bramble qui va étudier avec vous l'art des potions. Je tiens à ce que vous lui fassiez bon accueil et que vous l'aidiez, car elle n'a pas suivi les 6 années préparatoires comme vous, encore que certains de ma connaissance, son regard balaya la salle, n'en sauront peut-être pas plus qu'elle, vu le peu d'intérêt qu'ils ont porté à mes cours.  Il y a ici une bande de petits cornichons qui ne comprennent pas grand-chose à l'art subtil des mélanges !

Une main s'était levée, un audacieux sans doute :

-         Oui, Monsieur Jones, qu'avez-vous à ajouter ? Vous vous êtes reconnu parmi l'un de ces cornichons peut-être dit-il en retroussant la lèvre avec mépris.

-    Non....monsieur, enfin... euh, je me demandais seulement comment Miss Bramble allait passer ses ASPIC si elle n'a pas suivi les cours ?

-   Très judicieux en effet et qui fait honneur à votre grande intelligence Jones ! dit suavement Snape avant de frapper le poing sur la table et de s'écrier : parce que Miss Bramble ici présente n'est PAS une élève mais vient en auditeur libre, triple buse, et vous auriez pu vous en douter, non, vu qu'elle n'étudie que deux matières qu'elle a choisies elle-même !

Jones s'enfonça sur son siège, le visage écarlate, ses voisins évitèrent de ricaner sachant les sanctions que cela pourrait leur coûter.

-         Bien, voyons avec qui vous allez faire équipe.

Snape se leva, alla près de Lena et la conduisit vers une table :

-         Avec Mr Phillips qui a encore un peu de cervelle.

Il retourna à son bureau et déclara :

-      Nous allons étudier aujourd'hui l'empoisonnement par l'herbe dite «atropa » et l'antidote, si elle existe. Qui peut me citer  les effets toxiques de cette plante ?

Silence .... personne ne levait la main. Snape commença à invectiver les élèves qui n'avaient jamais ouvert un seul de leurs livres où pourtant elle était décrite.

Lena se tortillait sur sa chaise ce qui n'échappa pas au regard scrutateur du professeur.

-         Miss Bramble ? Pourriez-vous nous parler de cette plante, par hasard ?

Mal à l'aise devant tous les élèves qui la dévisageaient, Lena se leva et expliqua néanmoins :

-         La belladone ou « atropa belladona » : son nom vient d'Atropos, la troisième des Parques, celle qui coupe le fil de la vie ce qui veut bien dire qu'elle est une plante à effet mortel. Malheureusement, elle est facile à trouver. Ses effets, si on a ingéré une quantité importante de la plante sont : rougeur de la face, soif intense, faiblesse musculaire et enfin atteinte de tout le système nerveux central et donc mort par arrêt du coeur. Prise en petite quantité elle soigne justement les problèmes de désordres cardiaques comme la tachycardie mais dès qu'elle est ingérée massivement, il n'existe dans le monde des Moldus, qu'une seule solution, administrer un vomitif afin d'atténuer les effets nocifs de la plante, encore faut-il que ce soit fait très rapidement sinon ils seront irréversibles et causeront la mort à bref délai.  Je ne connais pas d'autre antidote, dit-elle très franchement.

Snape se pencha sur son bureau et d'une voix suave dit :

-         Rappelez-moi quelle Maison vous allez représenter, Miss Bramble ?

-         Gryffondor, murmura Lena angoissée car elle redoutait les foudres du maître des potions et ce serait désastreux de se faire mal voir par les élèves si elle leur faisait perdre des points le premier jour.

-         Bien, alors 20 points pour Gryffondor, dit le professeur Snape d'une voix forte, car Miss Bramble a parfaitement décrit les propriétés de cette plante même si elle ne connaît pas d'antidote, mais VOUS allez pouvoir lui donner la réponse.

John Phillips, leva timidement la main et répondit quand Snape l'interrogea :

-         Le bézoard peut-être ?

-         Exact,  le bézoard est le seul antidote ; et devant l'air effaré de Lena, expliquez donc de quoi il s'agit car votre camarade ne le sait pas mais je crois que les autres, les ignares, l'ont aussi oublié.

-         Le bézoard, répondit John Phillips est une pierre que l'on trouve dans l'estomac de certaines chèvres et c'est l'antidote absolue, encore faut-il, comme l'a dit Miss Bramble, intervenir rapidement.

-      10  points supplémentaires pour Serdaigle et maintenant ouvrez vos Manuels Avancés de Préparation des Potions à la page 156 et selon les indications vous préparerez la potion. Ah ! Miss Bramble n'ayant pas encore l'habitude aidera Mr Phillips dans la composition des ingrédients et veillera à la bonne exécution du travail.

Lena lisait ligne après ligne les instructions du livre et aidait John à couper les divers composants. Un liquide d'une belle couleur turquoise se forma :

-       Je crois que nous avons réussi, dit John, fort satisfait.

Lena, quand à elle, avait copié toute la formule sur un petit carnet personnel afin de s'en souvenir.

Le professeur Snape allait et venait parmi les élèves, jetant quelques remarques acerbes quand il découvrait une potion particulièrement ratée : un genre de sauce épaisse d'une couleur indéfinissable et exhalant une odeur nauséabonde.D'un coup de baguette, il fit même disparaître le contenu d'un chaudron où brûlait un résidu ignoble.

Il passa devant la table de Lena et John, jeta un oeil dans le chaudron mais ne fit aucun commentaire.

Lorsqu'il se fut éloigné, Lena fit un signe interrogateur à John qui lui répondit à voix basse :

- Plutôt bon signe, il n'a rien dit.

 

Enfin, le cours se termina :

-     Vous m'apporterez tous les échantillons de ce que vous avez préparé, enfin sauf  Miss Garner et Miss Greenage qui ont réussi à faire brûler tout le contenu, et vous m'écrirez 30 cm de parchemin au sujet de cette préparation.

Phillips, qui rangeait ses affaires, chargea Lena d'aller porter le flacon contenant le beau liquide turquoise. Devant le bureau du professeur elle le lui tendit sans oser croiser son regard.

-         Belle couleur !

Elle leva la tête - il tenait le flacon à hauteur de ses yeux puis regardant Lena il ajouta :

 

snape flacon.jpg

-         N'oubliez pas Miss Bramble, 18h 30 dans mon bureau.

Lena fit un signe de tête et alla vite rejoindre John Phillips.

-       Quoi, déjà une retenue ? t'as pas de chance, pardon, vous n'avez pas de chance

-     Tu peux me tutoyer, nous étudierons ensemble et, non, ce n'est pas une retenue mais je dois travailler des cours particuliers de rattrapage.

-         Ah mais quand même c'est pas drôle pour toi, je ne t'envie pas !! Ah et puis zut, il faut que je décrive cette potion et je ne me souviens plus très bien des ingrédients exacts.

-     Attends ; elle sortit le petit calepin de sa poche, j'ai tout noté moi. Tu peux copier si tu veux.

-         Un carnet ? Tu n'utilises pas un parchemin ?

-      Eh non, je suis une Moldue, moi, fraîchement débarquée dans votre monde, Lena se mit à rire.

-         En tous les cas, t'es vachement sympa ! merci de ton aide.

John Phillips et Lena copièrent ensemble leurs devoirs, John lui montrant comment utiliser le parchemin et la plume.

 



03/01/2016
8 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 6 autres membres