Sortilèges et enchantement

Sortilèges et enchantement

Chapitre 18 - le concours

Chapitre 18 : le concours de danse

 

     

      La jeune fille qui s'avance sur la scène est grande, mince, ses longs cheveux noirs retombent sur son dos. Le haut parleur annonce :

Miss Severeena Bramble, 15 ans, variation « The Magic Dance » chorégraphiée par Lena Bramble.

 

A la table du jury, les regards convergent tous vers la jeune danseuse. Lena devrait faire partie de ce jury mais s'est retirée dans les coulisses pour la prestation de sa fille. Le concours comporte deux variations : une classique et Severeena avait interprété un extrait de « La Bayadère », une autre plus moderne ou libre, c'était celle qu'elle allait danser maintenant.

 

Lena avait arrangé pour sa fille cette danse qu'elle avait voulu intituler « magic dance » s'inspirant un peu de sa « danse de la fée » mais la rendant plus adaptée à une jeune fille ; elle avait retiré les chaussons de pointes, la laissant plus libre de s'exprimer corporellement.

 

Severeena interpréta avec beaucoup d'expression et une sûreté dans le contrôle de ses mouvements, cette danse si chère à Lena. Le public présent applaudit à la fin de la prestation.

Lena étreignit sa fille lorsqu'elle gagna les coulisses et la félicita avant de rejoindre la table du jury où elle devait continuer à siéger pour noter les autres participants.

Les jeunes gens et jeunes filles se succédèrent à tour de rôle : certains extrêmement brillants malgré leur jeune âge, d'autres plus maladroits.

 

Les jurés se retirèrent pour délibérer, chacun soumettant sa feuille de notes. A l'unanimité, un jeune homme fut classé premier, il avait ébloui par sa maturité, la perfection de ses sauts et tours.

Pour la seconde place, les avis étaient partagés et comme deux jeunes filles étaient citées, dont Severeena, Lena ne pouvait guère intervenir.

Finalement, ce fut elle qui fut choisie par sept juges sur huit.

 

La remise des prix eut lieu peu après : les jeunes danseurs et danseuses étaient nommés les uns après les autres mais en  commençant par les derniers. Lorsque Severeena fut citée pour la seconde place, Lena sentit son coeur se gonfler de joie, sachant combien sa fille s'était appliquée, avait travaillé avec elle et avec d'autres professeurs pour arriver à ce résultat.

Le président du jury tendit le bouquet de fleurs à Lena en disant :

-         Je crois qu'il vous revient d'offrir ces fleurs à votre fille ! 

Ils se dirigèrent tous les deux vers la jeune fille. Le président lui remit son diplôme alors que Lena et Severeena tombaient dans les bras l'une de l'autre, également émues. Severeena dépassait sa mère en taille, les traits de son visage rappelant ceux de Lena mais ses yeux étaient incroyablement sombres ainsi que sa chevelure.

 

 



03/01/2016
4 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 6 autres membres