Sortilèges et enchantement

Sortilèges et enchantement

ONDINE

Ondine est une nymphe des eaux, une nixe qui veut s'incarner en humain et a été mise en scène par Giraudoux dans la pièce du même nom. Le théâtre a permis à Giraudoux d'exprimer sa nostalgie d'un univers sans cassure : l'aventure d'un être non-humain parmi les hommes
Acte 1/ Une cabane de pêcheurs (orage dehors)
.Alors que le vieux pêcheur Auguste et sa femme Eugénie s'inquiètent de ce qu'Ondine ne soit pas de retour dans leur cabane, survient Hans von Wittenstein zu Wittenstein qui, bavard, évoque son métier de chevalier errant et son futur mariage avec Bertha.
Ondine apparaît dans la cabane ; elle  jette  par la fenêtre la truite au bleu dont il s'apprêtait à se régaler et s'enfuit. Auguste et Eugénie se confondent en excuses et vont quérir du jambon. Réapparue, Ondine déclare son amour à Hans et vainc magiquement sa résistance. De retour, les parents mettent la conversation sur Bertha, ce qui provoque la fureur d'Ondine qui, une nouvelle fois, quitte la scène en maudissant les mensonges humains. Les parents révèlent alors au chevalier la vraie nature d'Ondine et les grandes forces qui sont autour d'elle. Malgré les avertissements d'Auguste, Hans affirme son intention de l'épouser. Resté seul, le chevalier est charmé par les chants de plusieurs nixes, qu'Ondine a bien du mal à faire taire. A l'issue d'une scène où Hans et Ondine échangent leurs promesses, le Roi des Ondins prévient celle-ci : "Tu acceptes le pacte s'il te trompe, honte du lac !". 



Acte 2 Salle d'honneur dans le palais du roi.
Le chambellan prépare la cérémonie qui doit marquer la présentation d'Ondine à la cour, "après trois mois de lune de miel". Un illusionniste offre de présenter le spectacle de rencontres futures de Hans et Bertha. Ceux-ci, d'abord, se croisent sans se voir, puis, sur la réclamation de l'assistance, ont un échange bref au cours duquel le chevalier demande pardon à Bertha. Encouragé par l'assistance, l'illusionniste présente maintenant une scène censée devoir se dérouler l'année suivante : Bertha fait avouer à Hans les insuffisances d'Ondine en tant que femme de chevalier et lui fait miroiter sa propre fidélité.  Cependant le chambellan entreprend d'éduquer Ondine au langage de la cour et ne réussit à obtenir d'elle que des témoignages de franchise qui lui assurent la sympathie amusée du poète et de Bertram mais agacent Hans. Ondine a reconnu le roi des Ondins sous le déguisement de l'illusionniste et lui demande de faire en sorte qu'elle ne devine plus ce que les autres pensent. Présentée au roi, Ondine manifeste une franchise naïve qui exaspère le chevalier et dont Bertha essaie de profiter. Prête dans sa colère à révéler un secret, Ondine reste seule avec la reine Yseult : celle-ci lui représente l'étroitesse de l'entendement masculin et lui conseille de renoncer. Mais Ondine révèle la vraie nature du pacte scellé avec le roi des Ondins (Hans mourra s'il la trompe) et explique à la reine son projet d'inviter Bertha chez eux afin que, près d'elle, le chevalier ne l'ait plus dans ses pensées. Émue, la reine salue "la leçon d'amour".  Pourtant, l'orgueil de Bertha a raison des efforts d'Ondine, qui finit par révéler, sous la régie d'un dernier spectacle de l'illusionniste, que Bertha est la fille d'Auguste et d'Eugénie. Brisée, exilée de la cour en raison de son attitude à l'égard de ses vrais parents, Bertha est cependant invitée par Ondine et Hans dans leur château.

 

La cour du château. Le matin du mariage de Bertha et du chevalier
  Alors que les domestiques s'affairent pour le mariage, Hans et Bertha parlent d'Ondine, qui a disparu depuis six mois. Hans est amer qu'elle l'ait trompé avec Bertram et se montre inquiet de ce que ses serviteurs se mettent à parler en alexandrins, signe de malheur chez les Wittenstein. Cependant deux pêcheurs annoncent la capture d'Ondine et la tenue immédiate de son procès.  Avant qu'il ait lieu, Hans réclame devant les juges d'être enfin débarrassé des "vies extra-humaines". Le procès qui suit révèle cependant les ressorts de sa jalousie, qui le rend incapable de situer pour les juges les motifs de sa plainte. Déguisé en homme du peuple, le roi des Ondins pratique sur Ondine et Bertram un interrogatoire plus efficace qui dénonce le généreux mensonge d'Ondine et l'intensité de son amour pour Hans. Restée seule avec lui, Ondine supplie le roi des Ondins de ne pas tuer Hans, mais celui-ci avoue son impuissance : Hans mourra d'avoir rencontré la vérité. La scène qui suit est celle des adieux : Ondine sait qu'elle perdra la mémoire à l'instant de la mort de Hans et elle lui raconte comment elle a inlassablement appris le chemin des hommes pour ne plus jamais l'oublier. Hans meurt  et, rappelée aussitôt au royaume des ondins, Ondine émet un regret devant son corps qu'elle ne reconnaît pas : "Comme c'est dommage! comme je l'aurais aimé!".

 

Ondine est l'Absolu, et Yseult exprime bien le malentendu qui a porté Hans vers elle : "Tu es la clarté, il a aimé une blonde. Tu es la grâce, il a aimé une espiègle. Tu es l'aventure, il a aimé une aventure."
    De ce monde trop étroit, aux âmes trop petites, Ondine ne veut pas entendre parler. La  "leçon d'amour" que salue la reine Yseult : si les hommes détestent la transparence, alors Ondine saura tricher.   
   L'habileté de Giraudoux est de n'avoir pas limité le personnage d'Ondine à une immatérialité symbolique. Dans toute la pièce, elle est une vraie femme, et, plus que jamais, cet acte consacre cette humanité. Ulrich l'exprime naïvement en soutenant qu'elle "sent l'algue et l'aubépine", synthèse des règnes aquatique et terrestre. Femme, Ondine l'est jusqu'à l'acceptation du mensonge et au reniement de ses privilèges naturels : le roi des Ondins saluera cette humanité ainsi que les domestiques en rappelant ses humbles efforts ménagers.   Mais sa part d'absolu est dans son chant d'amour passionné, dans l'admirable subterfuge par lequel elle a prévu de retrouver le chemin des hommes lorsqu'elle sera sans mémoire.Mais malgré tous les effort d'Ondine, le mariage de l'humain avec la nature semble impossible.



05/08/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 6 autres membres