Sortilèges et enchantement

Sortilèges et enchantement

Lugh

Lug ou Lugh est une divinité majeure de la mythologie celtique. Il apparaît en père de la création, véritable spécialiste de la communication et protecteur des arts.

Lug a pour emblème symbolique la lance : c'est une lance magique, arme mortelle à chaque coup mais qui sert aussi à l'adoubement royal.

Pour les arts, il a une harpe qui joue de la musique toute seule, mais dont il sait se servir admirablement : elle peut endormir, faire pleurer ou rire.

Il se sert aussi d'une fronde, redoutable.

En Irlande, il est mentionné notamment dans le Cath Maighe Tuireadh, la « Bataille de Mag Tured » et dans le Táin Bó Cúailnge, la « Rafle des Vaches de Cooley ».

Lugh est le dieu lumineux, celui qui resplendit au cœur de l'été (le 1er août) sa fête est "l'assemblée de Lugh", Lugnasad. Grand rassemblement du peuple, où se déroulaient des épreuves sportives. Associé au sud, au lumineux, à la récolte, au cœur de la période lumineuse, la période où la guerre est possible. Chez les irlandais il apparaît sous le nom de Lugh Samildanach et passe pour le fondateur de la royauté irlandaise.

Lugus est le nom utilisé en Grande-Bretagne et en France pour désigner un dieu très semblable au Lugh irlandais et au Lleu gallois. Les Gaulois le vénèrent partout à l'époque de la Gaule indépendante et César l'assimilera à Mercure.
On le retrouve au pays de Galles sous le nom de Lleu.

lughweb.jpg



13/08/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 6 autres membres